l’avant – tatouage

42.  Se faire tatouer lors d’une convention/manifestation ?

Au niveau de l’hygiène… à priori cela ne pose aucun problème tant que le tatoueur applique les règles d’hygiène de base : matériel à usage unique stérile à défaut du matériel recyclable stérilisé, lavage et désinfection des mains au stand, tri des déchets à risque infectieux….

Au niveau déontologique… je suis réticent au concept tattoo/produit de consommation où le candidat au tatouage choisit sur l’instant son motif sans avoir le temps de la réflexion et va vers le professionnel disponible ou le moins cher….

 

Néanmoins… l’avantage de ces manifestations est d’avoir l’opportunité de se faire tatouer par des artistes étrangers ou hors de  la zone géographique et dont on apprécie le travail….

La démarche logique serait de contacter cet artiste avant sa venue, de convenir d’un motif, d’un coût et de fixer ainsi un RDV lors de la manifestation ; cela permettrait d’une part d’être sûr de se faire tatouer et d’autre part de ne pas avoir à regretter son tattoo par la suite….

 

 

43.  Quels motifs ?

Le choix reste personnel, comme le désir de se faire tatouer doit être un choix délibéré !!!

 

N’attendez pas que le tatoueur choisisse pour vous : c’est vous qui allez le porter toute votre vie !!!

Il est là pour vous conseiller et vous diriger : signification, symbolisme, emplacement…

 

A vous de vous posez les bonnes questions, que signifie ce futur tattoo :

- sa représentation, sa traduction, son sens : a-t-il un but purement esthétique ou une signification personnelle….

- couleurs ou pas

- que du tracé ou rempli

- aplat ou dégradé/ombrage

- figuratif ou abstrait

- définissez le style : consultez des magazines ou sites web pour vous donnez une idée du style que vous voulez porter

N’oubliez pas que ce tatouage vous suivra  au moins toute votre vie…. A réfléchir mûrement donc….

Si vous avez quelques doutes ou hésitations….

-  Prenez une feuille de papier

-  Notez-y toutes vos idées

-  Puis faites deux colonnes

-  une pourquoi vous le feriez

- une pourquoi vous ne le feriez pas

- cela vous permettra de mieux synthétiser vos idées

Pour le tatoueur, un point essentiel : le droit de refuser de réaliser un tatouage, pour une question d’éthique personnelle, mais il se doit de vous diriger vers un autre confrère susceptible de répondre à votre demande.

 

44.  Les motifs ont-ils évolués ?

En dehors du classique papillon, dauphin, rose…. On arrive aujourd’hui vers une tendance  plus ethnique : calligraphie chinoise, tribal contemporain, tribal océanien….une sorte de retour aux sources, de recherche identitaire et/ou d’appropriation d’une identité culturelle.

Les motifs deviennent plus « fouillés », personnels, d’une part par le fait d’une demande de plus en plus exigeante sur la signification et sur l’esthétisme, d’autre part du fait que bon nombre « d’artistes de l’aiguille » sortent d’école d’art, ce qui crée une émulation créative.

 

45.  Le tatoueur peut-il dessiner votre motif ?

Le tatoueur doit être en mesure de vous créer votre motif personnel donc UNIQUE, mais vous pouvez chercher des sources d’inspiration sur Internet, sur des magazines, des documentations, des photos ….car le style de votre futur tattoo dépend de vous, tribal contemporain, tribal océanien, amérindien… old school, figuratif… ainsi que la  définition de votre motif, tracé, tracé + ombrages, tracé + couleurs, monochrome…

De plus votre tatoueur vous dessinera votre motif en fonction de son emplacement, afin de mieux l’intégrer, l’adapter à votre morphologie.

Evitez de choisir dans des catalogues : il ne vous sera rien de plus désagréable que de voir sur la plage des personnes portant VOTRE tatouage….

 

46.  Le dessin sera t’il le même sur la peau ?

Il existe 2 méthodes pour être sûr de la reproduction du motif choisi :

-  soit en appliquant le motif sur la peau à l’aide d’un « stencil/calque/transfert… » fait avec un carbone ou un crayon spécifique ou une thermo copieuse  …

-  soit en dessinant directement sur la peau

Reste plus au « pro » qu’à suivre les contours… après bien sûr que vous ayez « vérifié » que le motif soit à votre convenance (emplacement, taille, position….)

Toutefois une précaution d’importance : que le motif soit appliqué ou dessiné avec le corps en position naturelle, c’est-à-dire debout les bras ballants, décontracté (ex : quand on est assis, l’axe du bras n’est pas le même que quand on est debout…en vous relevant le motif sera « trop » devant….)

Le travail à « main levée »…. reste aléatoire, du fait que pour tatouer il faut énormément tendre la peau, donc un trait droit sur une peau tendue = un trait tordu une fois la peau relâchée……

 

 

47.  Comment choisir l’emplacement ?

L’emplacement … c’est comme le motif…. Cela reste un choix personnel….

Reste à voir vos critères :

-  si vous voulez le voir ou pas… donc devant ou derrière…

-  si vous voulez qu’il soit visible ou pas

- qu’il soit entièrement visible …. ou juste un bout

- et surtout par Qui il sera vu….

 

Pour « peaufiner » votre choix…

-  prenez une feuille de papier

-  faites trois colonnes

-  une pour l’emplacement

-  une autre pour les raisons de votre choix

-  une dernière pourquoi vous ne le feriez pas

N’oubliez pas que votre corps est en mouvement, alors évitez quelques erreurs du style :

-  le petit tattoo sur l’omoplate mais à coté du débardeur ou de la bretelle de soutien-gorge = un motif trop à l’extérieur, voir derrière le bras… qui se déformera beaucoup quand vous bougerez… mais surtout qui déséquilibrera  l’harmonie de votre dos….

-  Ou le « bas de dos » qui « retombe » à ses extrémités = ça « tasse» les fesses…. Privilégiez un motif avec plus d’élan qui vous affinera la taille….

Et n’oubliez pas que le corps n’est pas toujours vêtu…..  Et que le « joli bas de dos » au niveau du « taille basse mais bien visible» vous coupera la taille quand vous serez en maillot ou dénudé.

Et que le tatouage sera en vous… pour vous, et que vous serez le/la seul/e à le porter toute votre vie…..

 

48.  Le sport avant une séance de tatouage ?

Avant une séance de tatouage, voir même 3 jours avant, une pratique sportive est déconseillée, car les muscles seront gorgés de sang, d’où un écoulement sanguin + important, ainsi qu’une sensibilité accrue. La réalisation du tatouage peut en être reportée…

 

49.  Peut- on tatouer  les mineurs ?

La profession n’étant toujours pas légiféré….c’est plus une question d’éthique personnelle et …parentale !!!

50.  Existe-t-il des contre indications à tatouer un mineur ?

Ce n’est pas qu’une question d’age, mais plus un problème de croissance non terminée et ce n’est pas qu’une question de taille, d’ossature mais de formes….

-   les filles vont devenir des femmes avec des courbes +- prononcées

-  les garçons vont devenir des hommes avec +- de muscles

-  donc la peau va « bouger ». Un tattoo sur l’omoplate à 15 ans, peut finir 5 ans après sur…l’arrière du delto (bras) ou au milieu du dos ; de toute façon complètement déformé.

Pour exemple :

-  vous prenez un ballon de baudruche

-  vous le gonflez de moitié (cela correspondra à une taille d’adolescent)

-  avec un feutre, vous dessinez dessus

-  vous regonflez le ballon d’un quart (évolution de la croissance)…. Le motif se déforme

-  vous gonflez le ballon à fond (la taille adulte)….. le dessin est difforme….

Le manque de maturité quant au choix d’un motif et de son emplacement est aussi à prendre en compte….

Et puis qu’est-ce quelques années d’attente pour des années de plaisir à contempler sans regret son tatouage tant désiré ???

 

51.  Le prix d’un tatouage ?

Le coût d’un tatouage n’est pas prédéfini, cela dépend du temps nécessaire pour le réaliser : du motif, de sa taille, de son détail, de son emplacement et surtout… du tatoueur.

Certains tatoueurs définissent leur prix en fonction de la « pièce », d’autres en fonction de l’estimation du temps de réalisation ou d’autres à l’heure de travail, dans ce cas si le tatoueur est lent voir excessivement lent, cela peut très vite devenir onéreux jusqu’à insurmontable…

Demandez toujours un devis ferme et définitif avant de vous engager !!!

Mais que l’aspect pécuniaire ne soit pas votre seul critère de sélection… le coût d’un tatouage est celui que l’on peut se permettre… question de motivation….

 

 

52.  Y a-t-il des devis écrits ?

Vous avez toujours la possibilité de demander un devis écrit à l’en-tête du studio, avec le descriptif du motif.

 

 

 

53.  Y a-t-il des factures ?

Vous avez toujours la possibilité de demander une facture écrite à l’en-tête du studio, elle ne peut vous être refusée.

 

 

54.  Pourquoi le règlement souvent en espèces ?

Il y a plusieurs années, les candidats aux tatouages, étaient le plus souvent issus d’un milieu marginalisé, donc le règlement en espèces était une certitude de rémunération pour le tatoueur, et certaines fois c’était avant l’acte.

Cette pratique de règlement en espèce est devenue une habitude dans le monde du tatouage, et bien que certains studios soient maintenant équipés d’un mode de paiement par carte bancaire, le règlement par chèque est encore souvent refusé pour faire face aux « indélicats »….

En règle générale, la mode de règlement est stipulée au sein du studio.

 

 

 

55.  Pourquoi un versement d’arrhes ?

Il est souvent demandé un versement d’arrhes lors de la prise d’un RDV, afin de limiter les défections non prévenues et de responsabiliser la démarche d’un candidat au tatouage.

 

 

56.  Y a-t-il des garanties ?

La profession étant avant tout à vocation artistique, il n’existe pas de garantie de résultat … d’où la nécessité de bien choisir son tatoueur et de bien définir son motif, avant de passer à l’acte !!!!

 

 

57.  Les allergies ?

A ce jour il n’y aucune allergie reconnue au tatouage.

Les encres ne contiennent pas d’éléments allergènes, mais si vous êtes sujet à des allergies, vérifiez auprès de votre tatoueur de leurs compositions.

Si vous avez  une allergie au latex : demandez l’usage de gants en vinyle ou autre.

Si vous faites une allergie à la vaseline : demandez l’usage de n’importe quel autre corps gras, en vérifier également l’absence dans la composition de la pommade cicatrisante.

 

58.  Les contre-indications ?

Il faut prendre certaines précautions quant à son état de santé et vérifier l’absence de contre-indications : grossesse, croissance non terminée, pathologies diverses, présence de grains de beauté, traitement médical (prise d’anticoagulant…) ne pas hésitez à prendre un avis médical.

 

 

59.  Peut on tatouer  quelqu’un à la peau noire ?

Un petit rappel sur la couleur de la peau …

La couleur de la peau résulte de la coloration due à l’hémoglobine, les carotènes et la mélanisation ; elle dépend de :

-   l’intensité de la synthèse des mélanomes, de leur nombre, de leur taille

-  de l’intensité de la dégradation des mélanomes dans les kératinocytes

-  la mélanisation est limité à la couche basale chez les blancs + la couche épineuse après bronzage ; alors que chez les « noirs » elle est limitée à la couche épineuse + la couche granuleuse après bronzage

Rappelons qu’un tatouage c’est l’introduction d’un colorant dans le derme, sous la jonction dermo-épidermique ou lamelle basale où se situent les mélanocytes, cellules qui synthétisent sous l’influence du soleil la mélanine responsable de la pigmentation cutanée.

Donc on tatoue sous les pigments naturels qui agissent ensuite comme un filtre visuel …. Plus la peau est foncée donc moins transparente… moins le tatouage se voit …..

 

 

60.  Un tattoo blanc sur une peau noire ?

Sur une peau noire, il est impossible de tatouer des couleurs autres que le noir, n’oublions pas qu’un tatouage c’est l’introduction d’un pigment dans le derme… la couleur blanche et jaune seront donc  invisible… les autres à peine visible sinon très sombres selon le taux de pigmentation naturelle.

Dans les régions où la pigmentation de peau est très élevée, on n’y pratique pas le tatouage mais la peinture corporelle,  la scarification, le piercing.

 

 

61.  Le soleil avant tatouage ?

Avant une séance de tatouage, évitez de vous exposer au soleil… plus votre peau brunit, plus la réalisation sera délicate, surtout si vous pelez …. Et en cas de coup de soleil… la douleur sera insupportable !!!!

 

 

62.  Peut on tout tatouer ?

Certaines parties du corps ne sont pas « tatouables » du fait de l’épaisseur et de la texture de la peau tels : la paume des mains et la plante des pieds.

D’autres parties sont plus délicates… Tels les doigts de la main ou du pied  … le tatouage aura tendance soit à « baver », soit à ne pas prendre….

 

 

63.  La grossesse ?

En prévision d’une future grossesse il faut prêter attention :

-   à l’emplacement du tattoo → «bas de dos et  péridurale ? » 

→ «bas de ventre et césarienne ?» 

-   au risque de vergetures qui sont un déchirement de la peau, qui à force d’être distendue, perd de     son élasticité. Durant la grossesse, hydratez et graissez régulièrement la peau pour l’assouplir et surtout évitez une importante prise de poids, et retrouvez votre taille de « jeune fille » après l’accouchement, selon certains gynécologues la normalité se trouve à une prise d’1 kg par mois….

Pendant une grossesse il est fortement déconseillé de se faire tatouer à cause des risques qui sont encourus par le futur « petit d’homme » :

-   excès de création d’endorphine

-   stress

-  surplus de poids = dilatation de la masse dermique

Si vous êtes déjà tatouée … suite à l’accouchement, après avoir bien pouponné … et dès que vous  aurez retrouvé votre silhouette de « jeune fille », le tatouage retrouvera sa place.

 

Si par malheur vous avez contracté des vergetures …. Il y a toujours une possibilité de tatouer dessus, voir re-tatouer dessus → « peut-on tatouer les cicatrices ? »

 

 

64.  Bas de ventre et césarienne ?

Un accouchement peut malheureusement se compliquer… et une césarienne nécessaire….elle se pratique généralement en sus pubien, c’est-à-dire horizontalement juste au dessus des poils pubiens avec un battement  de +- 2 cm en hauteur, la cicatrice reste fine.

Un tatouage non figuratif reste rattrapable → « peut on tatouer des cicatrices ? » page 19.

Un tatouage figuratif peut être recouvert → « le recouvrement d’un tatouage ? »   Ou peut être enlevé → «  détatouage au laser ? »

 

 

65.  Bas de dos et péridurale ?

Lors d’un accouchement, on a de plus en plus recourt à la péridurale qui est l’injection d’un produit anesthésiant entre la 3° et la 4° vertèbre lombaire.

Certains anesthésistes refusent de pratiquer une péridurale en présence d’un tatouage dans cette zone, en targuant  le risque que  l’encre puisse  pénétrer dans le liquide rachidien, mais la dangerosité n’a pas été démontrer….

D’autant plus… si on considère que l’encre est déjà dans l’organisme….

D’autres anesthésistes  par contre n’y trouvent aucune contre indication ….

Donc en cas de refus … la solution la plus simple serait donc…de changer de praticien …

Cette solution n’étant pas toujours possible, et face à l’incertitude et au risque de non pratique de l’acte de la part du corps médical, il suffit donc…de contourner la zone L3/L4…..

Pour rappel la colonne vertébrale c’est (en comptant à partir du haut) : 7 cervicales, 12  dorsales,  5 lombaires, 5 sacrums (soudées), 4 coccyx (soudées).

Comptez bien et ne vous trompez pas !!!……

Sinon c’est plus ou moins à la même hauteur que le nombril…

 

66.  Peut on tatouer des cicatrices ?

Une cicatrice peut être tatoué si :

-  elle est superficielle : écorchure, égratignure, point d’acné, séquelle de piqûre….

-  elle date  d’au moins 6 à 7 ans : blessure profonde ou opération chirurgicale ayant nécessité la pose de points de sutures, séquelles de brûlures importantes, greffe de peau… pour éviter les chéloïdes masser quotidiennement la cicatrice avec un corps gras.

 

 

67.  Tatouage oreille ?

L’oreille est une partie du corps qui peut être tatouée, sauf dans le pavillon à moins d’avoir les oreilles de « Dumbo »…. La zone n’est pas très sensible… après tout est relatif…

 

 

68.  Tatouage du pied ?

Le dessus du pied se tatoue sans souci. Évitez la partie du pied où la peau est plus « cornée », l’encre ne tient pas…. A moins de « piquer » profond, mais là … çà ressemblerait plus à de la scarification encrée…. Le  dessus  des orteils comme le dessus des doigts de la main sont une zone délicate à tatouer : le trait aura une rapide tendance à « baver ».

Après la séance de tatouage, vous pourrez marcher et courir… Mais :

-   Évitez de porter des chaussures basses lors d’un tatouage au niveau de la malléole….

-   Préférez des chaussures montantes pas trop serrées

-  Doublez le port des chaussettes, cela limitera les frottements

-  Évitez de marcher pied nu : il n’y a rien de plus sale que le sol…

-  Faites attention si vous possédez un animal domestique : les poils ne sont pas ce qui a de plus hygiénique…

-  Privilégiez la cicatrisation en milieu humide

 

69.  J’y vais, je n’y vais pas ?

Si vous avez le moindre doute, si la personne ne correspond pas à vos attentes ou si le « feeling » ne passe pas, allez voir ailleurs… il y a tant de studio de tatouage que vous finirez par trouver le tatoueur qui  conviendra à vos attentes.

Sachez prendre votre temps …